Ordre du Mérite Agricole :

samedi 3 mars 2012
par  Nostradamus
popularité : 36%

L’ordre du Mérite Agricole doit sa création à Jules MÉLINE.
Né à Remiremont (Vosges), 20 mai 1838 et Ministre de l’Agriculture, du 21 février 1883 au 5 avril 1885.

HISTORIQUE

Il créa les premières écoles pratiques d’agriculture, des professeurs départementaux d’agriculture, les caisses locales du Crédit agricole met en place la 1ère législation sur les accidents du travail, sur l’hygiène et la sécurité des travailleurs ainsi que sur les sociétés de secours mutuel. Lorsqu’il devint ministre de l’agriculture un de ses premier actes fut la création d’une distinction spécifique pour récompenser les services rendus à l’agriculture.
Méline rappelle que la richesse nationale vient de l’agriculture et constate que la population agricole est considérable, plus de dix-huit millions de français vivent de cette industrie.

Les dévouements nombreux et les récompenses rares".

Méline considère qu’en égard à l’importance de la population agricole il était impossible de récompenser les mérites par le contingent très modeste de la légion d’Honneur mis à sa disposition.

Comme il était impossible d’augmenter le nombre de nominations dans la Légion d’honneur Méline pense que "le moment était venu de créer des récompenses honorifiques spéciales permettant au gouvernement d’honorer les serviteurs dévoués de l’agriculture."Tel fut l’objet du décret du 7 juillet 1883, portant création de l’ordre du Mérite agricole et du grade de chevalier.

INSIGNE :

Le décret de création décrit un insigne différent consistant en une étoile à cinq branches doubles, émaillées de vert et surmontée d’une couronne de feuille d’olivier mais ce premier modèle ne fut pas réalisé.

RUBAN :

Vert moiré avec une raie rouge sur chaque coté.

ATTRIBUTION :

Le grade de chevalier a été créé le 7 juillet 1883, celui d’officier le 18 juin 1887 et celui de commandeur le 3 août 1890. Pour être nommé chevalier il faut être âgé de trente ans révolus et, en principe, avoir rendu des services exceptionnels à l’agriculture pendant quinze ans.

Dix années d’ancienneté dans un grade sont nécessaires à une promotion à l’échelon supérieur.