La médaille des évadés :

dimanche 4 mars 2012
par  Nostradamus
popularité : 8%

Suite à la demande de plusieurs associations d’évadés, c’est le député Léon Delsart[1] qui a déposé une proposition de loi en 1925. Démarche qui aboutit au vote de la loi du 20 août 1926, instituant
la « médaille des évadés ».

Un décret du 2 octobre 1926 précise les dispositions et modèle de l’insigne et du ruban.

Bénéficiaires
Pour la Première Guerre mondiale :
Les militaires prisonniers de guerre au cours des combats soit en Europe, soit sur les théâtres d’opérations extérieurs (T.O.E.), auteurs d’actes d’évasion.

Les Alsaciens et Lorrains, qui entre le 2 août 1914 et le 1er novembre 1918, se sont échappés des rangs de l’armée allemande.

Les civils, internés en Allemagne et les habitants des régions occupées, ayant traversé les lignes ennemies pour se mettre à la disposition de l’autorité militaire française.

Pour la Seconde Guerre mondiale (toutes ces actions doivent se situer entre le 2 septembre 1939 et le 15 août 1945) :

Les personnes en mesure de prouver une évasion réussie à partir d’un camp de prisonniers de guerre ou d’un camp d’internement pour actions dans la Résistance, à partir d’un territoire ennemi ou occupé, l’évasion comportant le franchissement clandestin d’un front de guerre ou d’une ligne douanière.

Les personnes en mesure de justifier de deux tentatives d’évasion suivies de peines disciplinaires ou d’une seule tentative assortie d’un transfert en camp de représailles ou de camp de déportation.

Les Alsaciens et Lorrains, incorporés de force dans l’armée allemande, échappés de ses rangs pour combattre dans la Résistance ou les armées alliées.

Les Alsaciens et Lorrains échappés de leurs provinces pour combattre l’ennemi.

Décorations

Ruban : Vert d’une largeur de 36 mm, coupé dans le sens de la longueur de trois bandes orange. Celle du milieu d’une largeur de 7 mm, celles des bords de 2 mm.
Médaille : Œuvre du graveur Dubois, l’insigne est rond, en bronze, et porte à l’avers l’effigie de la République française et au revers une couronne de feuilles de chêne avec au centre l’inscription « Médaille des évadés ».

Citations : La Croix de guerre 1914-1918 ou des T.O.E., accompagne la médaille des évadés pour la Première Guerre mondiale et des opérations qui ont suivies dans les T.O.E. Par contre, pour la Seconde Guerre mondiale, la citation ne fut accordée que très exceptionnellement.
Particularité : La médaille des évadés est considérée comme un titre de guerre. La loi du 26 août 1926 instituant la médaille des évadés, concerne également les évadés de la Guerre franco-allemande de 1870.


Portfolio

Diplôme