la médaille d’honneur des affaires étrangères :

par  Nostradamus
popularité : 6%

Il est institué une médaille d’honneur dénommée « Médaille d’honneur des affaires étrangères ». Elle est destinée à récompenser les services honorables accomplis sur le territoire national ou hors de France, au service de l’action extérieure de la France ou des Français résidant hors de France.

La médaille d’honneur des affaires étrangères peut être attribuée à des personnels civils relevant de la fonction publique de l’État, de la fonction publique territoriale, de la fonction publique hospitalière, à des militaires ou à des personnes civiles, françaises ou étrangères.

La médaille d’honneur des affaires étrangères comporte trois échelons : bronze, argent et or.
L’échelon bronze peut être décerné après vingt années de services.
L’échelon argent peut être décerné aux titulaires de l’échelon bronze ayant accompli huit années de services nouveaux.
L’échelon or peut être décerné aux titulaires de l’échelon argent ayant accompli sept années de services nouveaux.

La médaille d’honneur des affaires étrangères peut être conférée à titre exceptionnel sans condition d’ancienneté, et hors contingent, pour récompenser les actes de bravoure et de dévouement.

La médaille d’honneur des affaires étrangères peut être conférée sans condition d’ancienneté, et hors contingent, directement à l’échelon or aux personnes tuées ou blessées dans l’exercice de leurs fonctions.

La médaille, d’un module de 27 millimètres, est frappée par l’administration des Monnaies et médailles.
Elle porte :

  • à l’avers, la mention « République française » et l’effigie de la République ;
  • au revers, la mention « Affaires étrangères », le nom du titulaire et l’année d’octroi entourés d’une couronne mi-chêne, mi-laurier.

Elle est suspendue à un ruban tricolore à bandes verticales d’égale largeur.
Le ruban comporte une agrafe bronze, argent ou or selon l’échelon décerné.



Documents joints

PDF - 77.5 ko